« Putain de Guerre » par Tardi

 Par Keren Encaoua, 3ème 1

Extrait de la bande dessinée de Tardi

Extrait de la bande dessinée de Tardi

Les raisons de l’attachement de Jacques Tardi  à traiter  ce sujet

 Tardi s’est particulièrement attaché à traiter le sujet des deux guerres mondiales parce qu’elles ont marqué sa famille, avec notamment son grand-père, qui a été gazé lors de la Première Guerre mondiale, puis avec son père qui s’est battu lors de la Seconde Guerre Mondiale mais qui refusa de faire la guerre d’Indochine.

Les raisons familiales font que la Première Guerre Mondiale est sans conteste le thème majeur qui d’ailleurs lui a valu une reconnaissance critique et publique unanime. Dans un souci de précision historique, le monologue de Putain de Guerre ! de l’anonyme soldat qui les représente tous, est suivi du dossier de Verney.

Les thèmes d’étude de l’auteur

Ces thèmes sont principalement les deux guerres mondiales et la défense des valeurs humanistes universelles, il s’intéresse par exemple aux fusillés des pelotons d’exécution, aux soldats venus des colonies pour servir la patrie. Il nourrit son œuvre de références à la « der des ders », qu’il met en scène dans C’était la guerre des tranchées, (1982)… Tardi illustre également des œuvres littéraires de Céline, adapte des romans policiers avec les Nestor Burma de Léo Malet. Ses histoires sont souvent tragiques, désespérées, mais tempérées par un solide humour noir ;Tardi  aime dépeindre les univers crasseux, les temps aliénés, la folie des hommes de la Première Guerre Mondiale.

Le Cri du Peuple, Tardi

Le Cri du Peuple, Tardi

La guerre des Tranchées, Tardi

La guerre des Tranchées, Tardi

Nos premières impressions à la lecture de la Bande Dessinée de Tardi

Mes premières impressions concernant la lecture de la BD de Tardi sont résumées dans les termes :

« Réalisme, absurdité de la guerre, atmosphère morbide et  sordide, cynisme, antihéros,  boucherie « 

Succession d’anecdotes, cette BD m’a permis de visualiser comme sur des photographies les conditions de vie, de souffrances et de déshumanisation liées à la violence de ce conflit .La crudité , voire la vulgarité parfois, du langage employé  par le soldat narrateur , témoin antihéros de la folie meurtrière ambiante et l’humour noir  omniprésent  m’ont permis de comprendre  la psychologie des hommes confrontés à de telles horreurs et leur immense désillusion .

Les tranchées vues par Tardi

Les tranchées vues par Tardi

Les choix des couleurs

         Les couleurs adoptées sont plutôt les couleurs primaires : le plus souvent ,le rouge ,le bleu ,le noir, le blanc, un peu de jaune pour quelques détails comme les boutons dorés et dans la première partie de la BD qui correspond à l’année 1914 ,un peu de vert pour l’ herbe qui existe encore et le kaki pour l’armée allemande et enfin Tardi utilise toutes les nuances du gris .

Ces couleurs sont symboliquesle rouge ,le bleu et le blanc sont les couleurs du drapeau  français, et de l’uniforme voyant de  nos soldats  au début de la guerre .Le rouge, c’est surtout la couleur du sang qui souille la neige immaculée ,la couleur de la « boucherie  humaine »Le noir et le gris  sont les couleurs de la mort , celles de tout :du ciel , de la terre ,des hommes ,des cadavres , des tranchées  ,de la boue omniprésente, des souffrances avec les jours qui se succèdent et se ressemblent inlassablement .

Les premières vignettes sont très chargées  avec des couleurs contrastées : c’est le temps de la mobilisation, de l’action et de l’espoir .Puis les couleurs sont estompées ,c’est le temps des tranchées de la guerre de position et le gris devient la couleur principale.

La couleur dans les BD de Tardicouleur 2         couleur 3

Le graphisme

 Le graphisme est très précis, très expressif, cru parfois évasif ou d’une extrême violence. Il joue avec les profondeurs de champ visuel. Le format en trois bandes par planche qui  propose des sortes de cartes postales de guerre et des instantanés en champ et contrechamp des batailles permet un grand réalisme. Son regard  se porte du premier plan à l’arrière-plan et du front aux arrières. Ma culture  BD est plutôt limitée, mais le réalisme me rappelle Maus de Art Spiegelman.

Le thème principal de la BD : celui de la vie et du combat permanent dans les tranchées.

Le thème principal de la BD : celui de la vie et du combat permanent dans les tranchées.

Relation entre la couverture de la BD et le titre

         La couverture de la BD est la reprise de la première cartouche présente page 26, elle évoque le thème principal :celui de la vie et du combat permanent dans les tranchées ,celui des poilus , de ces hommes qui portent une barbe brune et une moustache de plusieurs mois et qui voient arriver certains jours un bleuet comme ils appellent les jeunes recrues . La couverture  montre deux soldats français dans l’uniforme de 1914  aux visages identiques comme si tous les soldats étaient les mêmes après quelques temps dans les tranchées .Ils n’étaient plus que des poilus et cette couverture illustre ainsi le titre Putain de guerre ! phrase exclamative exprimant par sa vulgarité et une certaine brutalité les pensées intérieures des poilus qui ne tiennent que grâce « à la gnole », et aux lettres reçues et écrites à leur proches.

Le thème principal de la BD : celui de la vie et du combat permanent dans les tranchées.

Putain de guerre ! phrase exclamative exprimant par sa vulgarité et une certaine brutalité les pensées intérieures des poilus qui ne tiennent que grâce « à la gnole », et aux lettres reçues et écrites à leur proches.

D’ autres pages en relation avec ce titre

                      Les pages ayant une relation avec ce titre sont toutes celles des deux dernières parties où la guerre de position dans les tranchées fait rage et s’installe dans le temps, changeant ces soldats aussi bien physiquement que moralement, presque insensibles, dépendants de l’alcool ou dépressifs au point de se mutiler ou de se suicider, toutes les pages où Tardi montre l’industrialisation de la guerre et la folie meurtrière.

La guerre de position dans les tranchées fait rage et s’installe dans le temps, changeant ces soldats aussi bien physiquement que moralement.

La guerre de position dans les tranchées fait rage et s’installe dans le temps, changeant ces soldats aussi bien physiquement que moralement.

Le personnage central : son histoire, ses sentiments

                Le personnage principal, anonyme, qui est le seul dont on a la version est le narrateur de cette BD ,il nous livre quelques uns de ses souvenirs ,quelques anecdotes qui ont jalonné sa vie de soldat dans les tranchées .C’est un simple soldat sans trop d’instruction, qui dans le civil travaillait comme ouvrier tourneur rue des Panoyaux  à Paris dans le XXème arrondissement chez Biscorne Putain de guerre ! , c’est 14-18 vu par le prisme du monologue d’un soldat sans nom, sans courage, sans réelle envie belliqueuse; il épargne le jeune allemand endormi sur son épaule et se soucie de savoir ce qu’il devient , au point qu’il le retrouve mort sur le champ de bataille. C’est une suite de pensées d’un homme singulier, seul  et désabusé, d’un antihéros à la première personne.

« Je ferais  (…), une sorte de putréfaction anonyme, un disparu. (…) Après tout, un pauvre ça crève dans l’indifférence totale. ».

Ces mots résument assez bien sa personnalité et son sentiment de désillusion. Il nous livre aussi ses désirs d’échapper au conflit, de se mutiler si les risques de peloton d’exécution n’avaient pas existé. Il parle de la transformation de sa personnalité et de celle de ses camarades     («des  brutes » «des bêtes »). Le personnage narrateur emmène le lecteur sur les lieux de batailles comme  la Marne, Vauquois, la Somme…

Le monologue d’un soldat sans nom, sans courage, sans réelle envie belliqueuse.

Le monologue d’un soldat sans nom, sans courage, sans réelle envie belliqueuse.

 

La mise en valeur de l’illustration par l’absence de bulles

Dans cette BD, il n’y a pas de bulle, il n’y a aucun échange de paroles entre les protagonistes qui évoluent dans cette BD. Seul nous est livré un monologue intérieur, celui du soldat narrateur qui s’adresse à nous uniquement dans des cartouches rectangulaires souvent de grandes tailles ou encadrés narratifs. Tardi  met en valeur l’illustration, pilier central de sa BD : sorte d’album de photographies panoramiques avec parfois l’insertion d’un dessin circulaire comme le viseur d’une arme ou la longue vue avec un soldat en train de tirer. Le récit  vient compléter ou commenter les dessins par des réflexions parfois crues.

La mise en valeur de l’illustration par l’absence de bulles

La mise en valeur de l’illustration par l’absence de bulles

Les thèmes principaux

Trois parties chronologiques semblent naturellement séparées et chacune d’elles développe un thème.

La1ère partie (pages3 à 18), celle de l’entrée en guerre avec  l’espoir d’une victoire rapide et déjà les premiers mutilés, le thème de « la boucherie », de la déshumanisation physique et morale et déjà de l’absurdité de la guerre qui apparait .Cette partie se conclut par les mots « du fond de nos tombes(…) on s’installait dans la guerre».

La 2ème partie(pages 19à 33) plongée dans l’horreur de la guerre en première ligne,1915,le thème de la guerre de position, d’enlisement dans la boue  avec les conditions de vie dans les tranchées ,les gaz toxiques et le sentiment de mourir «  pour rien » « L’horreur ! » .

La 3ème partie(pages34à48)traite de la destruction totale du paysage, des villages ,des hommes liée à la folie meurtrière qui ne fait qu’augmenter grâce à des techniques et des armes toujours plus efficaces ,avec au final l’identité des soldats qui se dissout peu à peu dans le groupe ,c’est la guerre totale  avec l’extrême brutalité de cette guerre industrialisée.    Toutefois, je crois que ces différents thèmes sont abordés tout au long de la BD.

Aller plus loin : « Putain de Guerre ! »- tome 1, Jacques Tardi, Jean-Pierre Verney.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s