Caverne du Dragon – Drachenhöhle

 

Plan de la Caverne du Dragon

Plan de la Caverne du Dragon

Par Julien Briand 1ère S 5

Entre 1915 et 1918, la Première guerre est une guerre de position, c’est-à-dire que les deux armées ennemis sont enterrées dans des tranchées séparées de quelques mètres et se bombardent afin de les déloger et prendre leur position pour avancer.

C’est ainsi que lors d’une offensive le 25 janvier 1915, les Allemands s’installent dans une ancienne carrière de pierre, située sur le Chemin des Dames et en font un avant-poste. Ils y installent notamment l’électricité, le téléphone, y creusent un puit et bâtissent une chapelle, un cimetière, un poste de secours et un dortoir. Elle est par la suite reliée à l’arrière par des tunnels pour accélérer le ravitaillement.

La caverne devient rapidement un point stratégique lors de l’offensive lancée par les Français le 16 avril 1917 au matin sous le commandement du général Nivelle :

« L’heure est venue, confiance, courage et vive la France ! ».

En effet, sa position permet d’avoir un panorama large sur toute la vallée de l’Aisne (le Chemin des Dames est un des seuls plateaux du département). Mais elle permet aussi de prendre à revers les assaillants qui voulaient prendre l’isthme d’Hurtebise (endroit où le Chemin des Dames est le plus étroit). C’est ainsi que, lors de la première offensive française, les allemands arrêtèrent l’avancée du régiment sénégalais.

Ainsi, la position est presque imprenable et le surnom donné par les Allemands de « Caverne du dragon » proviendrait du fait que les sept entrées de la grotte étaient gardées par des mitraillettes, le feu du tir rappelant les flammes crachées par les dragons depuis leurs grottes.

La position a souvent été prise par les Français mais seulement pendant quelques jours avant d’être vite reprise par les troupes allemandes. Avant de partir de ces grottes les Allemands empoissonnaient le puit afin de faire énormément de dégâts dans le côté adverse. C’est seulement le 25 juin 1917 lors d’un assaut à l’aide de gaz fumigènes et de lance-flammes Schilt que les Français réussissent à pénétrer dans la grotte et à faire des prisonniers Allemands (250 dont 10 officiers allemands).

Cependant, certains soldats continuent à livrer bataille dans la grotte. La frontière se trouve alors en plein milieu de la grotte jusqu’en octobre 1917 où les Alliés s’en sortent victorieux.

Cette prise de position peut être considérée comme une des grandes victoires de l’Armée Française lors de la Première Guerre mondiale.

« Escaliers à pic encombrés des poilus de garde qui dorment pêle-mêle dans l’obscurité que trouent à peine nos lampes, au milieu d’une odeur pénible de gaz asphyxiants et de cadavres »

(Description de la Caverne par un soldat français, 29 juin 1917)

« Nous sommes dans une carrière où 120 Boches, recouverts seulement de 30 à 40 centimètres de terre, sont enterrés. Ils répandent une odeur infecte qui finira bien par nous empoisonner ». « J’habite dans une carrière où il y a au moins 400 Boches d’enfouis. Ca infecte et il faut boulotter là-dedans et y coucher le jour. »

Grotte du Dragon - contrôle postal du 29 août 1917

Grotte du Dragon – contrôle postal du 29 août 1917

Ces extraits de lettres écrites par des soldats français en juin et août 1917 nous permettent de nous faire une idée de l’état de la grotte lorsqu’elle est occupée. Nous sommes entre juin et août, les soldats se battent encore pour essayer de prendre le contrôle de la caverne. Le soldat mentionne le cimetière allemand qui a été installée dans la grotte.

La grotte est un lieu difficile à vivre, avec une humidité d’environ 90% et la température avoisinant les 12°C. La présence quotidienne de gaz asphyxiant et la présence d’ennemis à l’autre bout de la grotte descend le moral des soldats.

La Caverne du dragon est devenue un musée à partir du 4 mai 1969. Sa renommée l’a vite amené à être le musée le plus visité de l’Aisne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s